Rolls royce Corniche
coupé

64 900 € TTC

Étudier un financement
prestige automotiv
Nicolas GOUJAT

53 Chemin du Bois
42155 Pouilly-les-Nonains - 42 Loire

Faites-vous rappeler !

Assurer ce véhicule

Établissez rapidement un devis d'assurance

Simuler un crédit

Comparez différentes offres de financement

Cote auto gratuite

Consultez la valeur moyenne sur le marché

Informations essentielles de cette Corniche

Prix
64 900 €
Catégorie
Voiture ancienne
Année
1971
Portes
NC
Kilométrage
190 000 Km
Énergie
Diesel
Boîte
NC
Première main
NC
Mise en circulation
01/04/1971
Places
NC
Puissance fiscale
NC
Puissance réelle
NC
Couleur extérieure
NC
Sellerie
NC
Garantie
Garantie 6 mois
CO2
NC
Crit'Air
NC

Caractéristiques de cette Corniche Diesel

Services optionnels : Livraison possible dans toute la France. Extension de garantie jusqu'à 12 mois. expertise du véhicule   Chapitre 1: Le modèle Lancée en 1966, soit moins d'un an après la berline dont il dérive, la version two door saloon de la Silver Shadow fut incontestablement une réussite. De fait, le fabuleux dessin du designer interne Bill Allen restera inchangé tout au long de la production des différentes versions jusqu'en 1980, se poursuivant même jusqu'en 1995 avec la version cabriolet. Comme toujours chez Rolls Royce, la magie se trouve dans les détails, et seul un observateur aguerri pourra se rendre compte que les ailes et la face avant, ressemblants comme deux gouttes d'eaux à la berline, sont en réalité totalement différents! A l'exception de la calandre, des phares et des pare choc, pas un élément n'est commun entre les carrosseries 2 portes, fabriquées chez Mulliner Park Ward, et la plus roturière berline.  Déjà à l'époque, l'exclusivité était un argument décisif pour les plus riches. Ainsi, l'intérieur bénéficie d'un traitement encore supérieur à la berline. C'est bien connu, chez Rolls Royce, on n'aime pas parler chiffres. Pourtant, l'exclusivité a un prix, quasiment deux fois celui d'une berline. En plus de payer, il faudra aussi se montrer patient, car si une berline est assemblée en moins 3 mois, il faut jusqu'à 6 mois pour assembler une deux portes! Deux portes en moins  ça se mérite! Incarnation de l'élégance, la Silver Shadow two door saloon Mulliner Park ward (excusez du peu) sera consacrée à l'écran dans l'affaire Thomas Crown. Le célèbre king of cool en fera sa monture, parfaitement mise en valeur à travers de multiples plans. Malgré un prix de vente astronomique, le succès est au rendez-vous, et, peut être parce que certains propriétaires manquaient de souffle pour présenter leur voiture jusqu'au bout(??), l'usine décide pour 1971 de baptiser ses versions 2 portes du nom de Corniche. Plaisanterie mise à part, il faut bien reconnaitre que le nom est bien choisi, synonyme du glamour de la côte d'azur, et des plus belles routes de Californie. A cette occasion, de menus changements sont apportés, et notamment quelques chevaux supplémentaires grâce à une carburation différente, et des collecteurs d'échappement plus gros, mais chut, c'est un secret, et l'on n'en sait toujours pas plus sur la puissance dite suffisante des moteurs. En revanche, c'est la révolution sur le tableau de bord, avec une foire aux cadrans encore jamais vue sur une Rolls Royce. Alors qu'on ne parle (toujours) pas de chiffre, on trouve pourtant un immense compte tours noyée dans la ronce de noyer! C'est du jamais vu, et ça ne le sera plus jamais après la refonte du tableau de bord en fin de carrière, sur les ultimes séries 1. En 1977, les Corniche reçoivent les mêmes évolutions que la berline, même si, contrairement à cette dernière, l'appellation ne change pas. Pour 1981, la Spirit remplace la Shadow II, et tandis que le cabriolet poursuit son chemin à travers les décennies, le coupé est arrêté. Seule la Camargue est maintenue en production Au total, 1875 coupé seront produits en 14 ans, et 3 fois plus de cabriolets en presque 30 ans. Un coupé est donc un choix d'amateur éclairé qui, tout comme à l'époque, est en quête d'un objet élégant et exclusif.   Chapitre 2: L'histoire de cette Corniche Fait rarissime, la Corniche que nous présentons dispose d'un historique très riche, et parfaitement documenté. Il s'agit d'un des premiers exemplaires. Livré neuve par le distributeur Franco Britannic le premier avril 1971, elle n'a connu que 5 propriétaires jusqu'à aujourd'hui, et toujours restée en France. Il est passionnant de parcourir l'imposant dossier, véritable carnet de santé de l'auto, et de constater qu'en 1977, soit seulement 6 ans après sa mise  en circulation, la voiture avait déjà dépassé les 100 mkms!  Ce n'est qu'au milieu des années 80, aux environs des 150 mkms, que la Corniche fut moins sollicitée, mais jamais immobilisée. Les propriétaires successifs, sans doute des amateurs éclairés, ont pris soin de se transmettre les précieux documents jusqu'à aujourd'hui. Grâce à eux, c'est bien plus qu'une splendide automobile que nous présentons, mais aussi un morceau d'histoire, que le prochain gardien pourra consulter, compléter et un jour transmettre.   Chapitre 3: Aux rayons X Si le dossier traduit un excellent maintient de la voiture, rien ne vaut un examen approfondit des entrailles de la belle pour s'assurer de sa parfaite santé. C'est sans doute ce que s'est dit son dernier propriétaire qui, après l'avoir acquise en 2019 chez un de nos confrères, nous a confié l'auto. Durant l'hiver 2019, nous avons effectué une sérieuse remise à niveau, avec notamment la dépose du groupe motopropulseur, pour un contrôle d'ensemble, la révision de l'ensemble des périphériques, la remise à neuf des circuits hydraulique ainsi que le remplacement des joints d'étanchéité moteur et boite. Le circuit de charge électrique a été révisé, tout comme le circuit de refroidissement, le compartiment moteur nettoyé et repeint, les pneus remplacés. Une ligne d'échappement complète, en inox, a été installé.  Comme a notre habitude, les travaux ont été photographié, et le dossier sera remis au futur acquéreur. Enfin, les boiseries ont bénéficié d'une restauration complète des vernis, la sellerie re pigmentés, et un ensemble de sur tapis en haute laine a été installé. Seule la carrosserie n'a pas été retouchée depuis de nombreuses années. Le dossier indique une peinture complète dans sa couleur d'origine Caribbean Blue en 1982, suite à des rayures, et la peinture du pavillon dans un bleu contrasté, non d'origine, en 1991. Elle présente très bien aujourd'hui encore, et nous n'avons relevé aucune trace de rouille, ni de choc. Les soubassements sont impeccables. Les équipements fonctionnent, depuis les sièges électriques, en passant par les vitres, la centralisation, l'air conditionné et le système audio d'origine. La pendule vient d'être remplacée par un exemplaire remis à neuf.   Chapitre 4: Son avenir Compte tenu de son remarquable état de conservation, et des travaux que nous avons effectué, nous pouvons garantir au prochain propriétaire un plaisir sans encombre. L'absence de travaux à prévoir est évidemment un avantage non négligeable, puisque, nous ne le rappellerons jamais assez, le coût des travaux engendré par un mauvais exemplaire peut atteindre plusieurs fois le prix de la voiture. Il est donc capitale de mettre toutes les chances de son côté si l'on veut pleinement profiter de la douceur, du confort et de l'agrément que procure une Rolls Royce. A n'en point douter, cette Corniche constitue un excellent choix.   Chapitre 5: En images

Autres Rolls royce Corniche correspondant à votre budget


Plus de résultats

écrire à PRESTIGE AUTOMOTIV

Info : Les champs marqués d'une astérisque (*) sont requis

PRESTIGE AUTOMOTIV
53 Chemin du Bois
42155 Pouilly-les-Nonains (42 Loire)

Numéro

Erreur !

Erreur !

Opérations commerciales