Bentley TURBO
RL

29 900 € TTC

Étudier un financement
prestige automotiv
Nicolas GOUJAT

53 Chemin du Bois
42155 Pouilly-les-Nonains - 42 Loire

Faites-vous rappeler !

Assurer ce véhicule

Établissez rapidement un devis d'assurance

Simuler un crédit

Comparez différentes offres de financement

Cote auto gratuite

Consultez la valeur moyenne sur le marché

Informations essentielles de cette TURBO

Prix
29 900 €
Catégorie
Berline
Année
1995
Portes
NC
Kilométrage
134 000 Km
Énergie
Essence
Boîte
NC
Première main
NC
Mise en circulation
21/06/1995
Places
NC
Puissance fiscale
NC
Puissance réelle
NC
Couleur extérieure
NC
Sellerie
NC
Garantie
Garantie 6 mois
CO2
NC
Crit'Air
NC

Caractéristiques de cette TURBO Essence

Services optionnels : Livraison possible dans toute la France. Extension de garantie jusqu'à 12 mois. expertise du véhicule   Chapitre 1 : Le modèle Depuis 1965 et la sortie de la Silver Shadow, il n'existe plus de Bentley à proprement parler. En effet, si le gentleman driver fortuné pouvait encore se tourner vers les splendides Bentley Flying Spur ou Continental dans les années précédentes, la Bentley T1 n'est plus q'une Silver Shadow grée d'une calandre différente. Au salon de Genève 1982, Bentley crée la surprise qu'on n'attendait plus: la sortie d'un vrai modèle à part entière: la Mulsanne Turbo. Si l'aspect extérieur reste très proche de sa cousine Silver Spirit, la calandre bon marché, mais aussi et surtout nettement mieux profilée, permet de gagner l'équivalent de 35 chevaux. Le bon vieux 6 trois quart se voit greffer un énorme turbocompresseur Garett. Les ingénieurs maison réussissent le tour de force de le faire totalement oublier. En effet, il serait de mauvais aloi de secouer l'équipage comme dans une vulgaire 911 turbo. Alimenté par un carburateur, la consommation est gargantuesque, mais les performances sont au rendez-vous, tout comme le succès. Rolls Royce décide de pousser le développement, et présente, en 1985, la Turbo R, pour Road Holding, littéralement tenue de route. Si la Mulsanne n'avait qu'un moteur puissant, la Turbo R offre en plus des capacités routières extraordinaires. Aucune autre limousine de luxe n'avait offert de telles performances routières jusqu'à alors. Une suspension pilotée fut conçue spécifiquement, et Avon développa un pneumatique en 255 65 15 capable de supporter les contraintes inimaginables d'un poids lourd de 2500 kgs lancé à plus de 220 kms par heure. L'apport de l'injection permet de réduire de manière drastique la consommation de carburant. Comme d'habitude, la vénérable maison ne donne aucun chiffre de puissance, qu'on estime à environ 320 chevaux. Au delà de ce chiffre relativement modeste, c'est le couple, largement supérieur à 600 Newton Mètres, qui fait toute la voiture. Insensible à la charge, insensible au relief, le moteur donne l'impression d'une génératrice, que rien ne semble pouvoir stopper. Le style extérieur s'affirme, avec un kit carrosserie spécifique, et 4 phares menaçants. On imagine facilement ces derniers clignoter, sur la file de gauche de l'autoroute, pour faire place libre, et laisser derrière le lambda et sa banale BMW... Pour parfaire le tout, et justifier un prix qui permet de s'offrir une collection de Mercedes, l'intérieur est spécifique. La planche de bord se marie à une superbe console, et l'instrumentation embarque un système de contrôle électronique des fonctions du véhicule, avec un afficheur multifonction, chargé d'informer le pilote du moindre dysfonctionnement. La Turbo R conjugue de la meilleure manière qui soit sportivité, technologie, luxe et tradition. Fidèle à la dogme de Sir Henry Royce, les ingénieurs de Crewe feront évoluer en permanence la Turbo R, sans jamais la révolutionner. Ainsi, si l'aspect extérieur ne changera que très peu jusqu'à la fin de production, la mécanique évoluera régulièrement, et dans d'importantes proportions. Ainsi, à partir de 1992, la boite automatique passe de 3 rapports à 4, et gagne une gestion électronique.  La plus grosse évolution portera sur les modèles 95. Au programme, gestion moteur Zytec, et refroidissement de la suralimentation par un intercooler. Déjà usine à gaz, le V8 turbocompressé se transforme en centrale nucléaire. Tellement d'éléments sont ajoutés au moteur que les ingénieurs opteront pour un cache en plastique pour masquer tuyauteries, conduits et divers câblages. Il n y a tellement plus de place, qu'on a frôlé un bossage du capot! Ainsi grée, on estime la puissance à environ 385 chevaux. Il s'agira de l'ultime évolution mécanique, quelques modifications d'ordre esthétique interviendront pour les dernières versions (suppression des déflecteurs sur les vitres avant, nouveaux rétroviseurs, pare choc plus enveloppants, roues plus grandes...), et quelques séries spéciales pour écouler les derniers châssis produits en 1997.   Chapitre 2 : L'histoire de cette Bentley Turbo RL: Elle est l'un des 1211 exemplaires produits en châssis long. Il s'agit de plus de l'ultime évolution mécanique, produite seulement entre 95 et 97. Autant dire que cette Bentley constitue une véritable rareté. Assez rare pour être souligné, cette Turbo R est accompagnée d'un historique documenté. Nous disposons de ses livrets de bord, de quelques factures d'entretien, et plus intéressant, de son dossier de fabrication. Ce dernier répertorie les demandes spéciales faites à la commande, comme les jantes de Continental R, les boiseries spéciales sur les hauts de portes, les tablettes pic nic, les contre portes en bois à l'arrière, ou bien encore les pare choc peints ton caisse. Commandée en janvier 95 en tant que modèle d'exposition par le concessionnaire HR Owen en Grande Bretagne, étrangement en conduite à gauche, la voiture fut finalement livrée à un autre concessionnaire de la marque, Broughton.  Le livret de service indique un maintient en Grand Bretagne jusqu'en 2002, à 26000 miles. Puis on retrouve la voiture en Allemagne, en 2008, pour quelques entretiens dans le réseau Bentley. Elle arrive en France en 2011, achetée par un architecte de Clermont Ferrand, collectionneur de belles automobiles. C'est à cette époque que nous avons vu la voiture pour la première fois.  Il est donc amusant de la retrouver, 10 ans plus tard, entre nos mains.   Chapitre 3 : Aux rayons X  Il s'agit clairement d'un exemplaire qui a été régulièrement utilisé. Elle ne présente donc pas la fraicheur d'une pièce de musée, mais son état général est cohérent. La peinture, Cobalt, a été refaite il y a quelques années, et présente globalement bien. Les filets latéraux n'ont hélas pas été refaits.  La grille de calandre d'origine a été remplacé par un accessoire, mais il est possible de remettre la configuration d'origine. La sellerie quant à elle présente bien, il est à noter que les sièges avant ont été teinté sans grande application. Il est là également possible de les restaurer, la peau étant en parfait état. Le reste des garnissages est en parfait état, un jeu de sur tapis haute laine de couleur rouge sera fournis avec la voiture. Sur le plan mécanique, cette Bentley fonctionne parfaitement. La puissance de son moteur, stupéfiante compte tenu de la masse à propulser, est présente comme au premier jour. Le filtrage des suspensions est excellent, gage de trains roulants en parfait état. Les équipements fonctionnent tous, le système audio vient tout juste d'être entièrement revu. Les fluides moteur et boite ont été remplacé en mars dernier, avec les 4 pneus.   Chapitre 4 : Son avenir  Son excellent état mécanique et l'entretien régulier qu'elle a reçu ne laisse planner aucun doute sur la fiabilité. Quant à notre oeil critique sur les quelques détails esthétiques cités plus haut, nous laisserons le futur acquéreur seul juge de la nécessité, ou non, de les corriger. Compte tenu de sa rareté, et de l'agrément qu'elle distille, cette Turbo RL reste une pépite dans la production automobile, à profiter d'urgence!   Chapitre 5: En images Nous vous invitons à présent à découvrir cette somptueuse Bentley sous toutes ses coutures.  

Autres Bentley TURBO correspondant à votre budget


Plus de résultats

écrire à PRESTIGE AUTOMOTIV

Info : Les champs marqués d'une astérisque (*) sont requis

PRESTIGE AUTOMOTIV
53 Chemin du Bois
42155 Pouilly-les-Nonains (42 Loire)

Numéro

Erreur !

Erreur !

Opérations commerciales